Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bento’s Cloud

Dans le prolongement de ses recherches formelles, combinant expérimentation picturale et langage écrit, Paul Muguet met en place une série de peintures mêlant des mots et des couleurs qui répondent aux déplacements des visiteurs par des changements tonales à la surface des tableaux.

Ces mots sont issus des écrits de Bento Spinoza (1632-1677), philosophe ayant articulé la liberté de l'individu avec la condition inéluctablement déterminée de “l'être”. Dans ce travail l’artiste articule les concepts de Substance et d’Essence ainsi que de Désir et de Signes pour parler des relations engagées par des termes comme corps et âme ou encore, étendue et pensée dans l’œuvre du philosophe.

Pour ce faire, Paul Muguet donne à ses tableaux la forme typographique de mots avec l'intention de les rendre palpables, tels des objets offerts à l'expérimentation sensorielle du spectateur. Il crée pour cette série une nouvelle typographie qui a pour fondement l’isométrie, type de perspective ayant la particularité de conserver les mesures dans la distance. Cette allusion à la géométrie, rappelle qu’elle est la discipline à laquelle Spinoza a emprunté la méthode pour rédiger son Éthique.

Ces pièces, à la lisibilité volontairement trouble, s’offrent au regard comme des signes qui nécessitent un temps de déchiffrement. Tant que la lecture reste inaccessible, le flottement de sens se fait l’écho des fluctuations tonales de la couleur. Pour Paul Muguet il s’agit de mettre en suspens le mécanisme par lequel nous reconnaissons la présence d’une chose habituelle, en l’occurrence un mot, pour prêter attention au cheminement parfois balbutiant de la pensée, et qui précède l’interprétation claire de la chose.

Ouvrant le vocabulaire formel de ses tableaux typographiques, l’artiste inaugure une nouvelle configuration de ses œuvres en basculant à l'horizontal le tableau. Ainsi, sur une surface laquée noire à la forme du mot Signs, on trouve divers objets faisant référence à la fois à la vie de Spinoza tel que des lentilles de vue, des dispositifs optiques comme une chambre claire utilisée jadis par les peintres pour reproduire la réalité visible, et d’autres artefacts scientifiques concernant l’étude de la lumière, comme un radiomètre de Crookes.

Ce faisant, Paul Muguet rapproche le métier de Spinoza et sa philosophie. Comme si entre son labeur d’artisan polisseur de lentilles - où précision et transparence sont essentielles - et sa profession de philosophe, un seul but était à l’œuvre : faire lumière et rendre visible les phénomènes et les choses tangibles ; les articuler en une vision intelligible du monde.

VERNISSAGE MARDI 3, 18:00 - 20:00

Dans le cadre de la résidence artistique de l'association Etant Donné.

Avec le soutien de la Préfecture de Région du Languedoc-Roussillon - Direction régionale des affaires culturelles, le Conseil Général du Gard et de la Ville de Nîmes.

Résidence Paul MuguetRésidence Paul MuguetRésidence Paul Muguet
Résidence Paul MuguetRésidence Paul MuguetRésidence Paul Muguet

Résidence Paul Muguet

Tag(s) : #Manifestation artistique, #Etant donné, #Résidence d'Artistes, #Art contemporain